CIREB-AG : Sur la voie du PV moral de la Cireb pour l’AG 2021

CIREB-AG : Sur la voie du PV moral de la Cireb pour l’AG 2021

La Coordination Internationale des Recherches et Etudes Brachylogiques (Cireb) se prépare à son assemblée générale élective prévue au cours du mois de mars 2021, en mode visioconférence (à distance), en raison des contraintes imposées par la pandémie de la covid 19.

Dans ce cadre, les équipes nationales et régionales ont été appelées à fournir chacune un PV de leur situation actuelle et des perspectives de leur action à venir. A ce jour, nous avons reçu trois PV dont nous rendons compte de façon résumée, dans l’ordre de leur arrivée (le texte intégral figurera dans le PV moral global de l’AG).

 

1 – Brachylogia-Italie (Coord. Maria Giovanna Petrillo)   

La participation de Brachylogia- Italia est au cœur de la méthode de recherche-action participative de la CIREB de Paris et s’ouvre ainsi à l’échange interculturel et multidisciplinaire dans l’esprit de la Nouvelle Brachylogie. L’amitié et la cohésion prévaut au sein du groupe, et je me félicite pour la qualité d’écoute de ses membres qui contribuent toutes et tous au développement d’une réflexion autour de la Nouvelle Brachylogie et qui sont tous engagés dans le projet du Dictionnaire.

Au cours de l’année 2020, malgré la pandémie, l’action s’est poursuivie avec la formation doctorale en proposant en modalité à distance les séminaires suivants :

4 mars 2020 Jana Altmanova : Nom de marque, une trace brachylogique

4 mai 2020 Emilia Surmonte : Traduction littéraire entre précision sémantique, rythme et nouvelle brachylogie

16 juin 2020 Maria Giovanna Petrillo: Nouvelle brachylogie et postmodernisme

13 luglio 2020 Maria Beatrice Crisci: Giornalismo on line e Nuova Brachilogia

On a contribué à la diffusion de la nouvelle brachylogie en Italie en publiant sur une rubrique dédiée aux néologismes du quotidien en ligne « Ondawebtv » l’article disponible en ligne au lien suivant : L’arte dell’essere brevi: la brachilogiaL’arte dell’essere brevi: la brachilogia – Ondaweb TV.

En outre, on a eu des échanges scientifiques et interdisciplinaires fructueux sur la nouvelle brachylogie avec des collègues dans d’autres pays.

Les expériences de collaboration accumulées par Brachylogia-Italia depuis 2015, ainsi que la volonté de les améliorer et de les faire évoluer font qu’aujourd’hui un véritable esprit de partenariat s’est instauré entre le groupe italien et les autres partenaires avec lesquels il travaille.

Les axes autour desquels Brachylogia-Italie va démarrer la nouvelle année sont de projeter d’autres séminaires dans le cadre de la formation des enseignants de l’école supérieure et de proposer finalement un travail de thèse doctorale sur la terminologie de cette nouvelle science. On se propose ainsi d’ouvrir les recherches aussi au domaine de la langue et de la culture anglaises et de chercher à insérer la revue « Conversations » dans la liste des revues reconnues et accrédités du Ministère italien.

 

2 – L’équipe d’Espagne (Coord. Martine Renouprez)   

¤¤ III Congrès Mondial de Brachylogie : Conversation et Nouvelle Brachylogie, 15-18 octobre 2019.

¤ Exposition d’Eliane Chiron : Conversations /Conversaciones, 17.10.2019 – 12.01.2020, Centre ECCO (Espacio de Creación Contemporánea), Paseo de Carlos III, nº5, Cádiz.

Du 15 au 18 octobre 2019, a eu lieu le III Congrès Mondial de Brachylogie dans l’Aula Magna de la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Cadix. Pour son organisation, le Congrès a bénéficié de subventions du Département de Philologie française et anglaise et du Conseil social de la UCA, ainsi que du Groupe de recherche « Estudios de francofonía » (HUM 375) de la Junta de Andalucia et de la CIREB.

Le Congrès a réuni quelques 45 chercheurs et artistes de dix pays, répartis en 14 sessions d’une heure et demie.

Le Consul de Côte d’Ivoire, Monsieur Jesús Mejias, le Recteur de l’Université de Cadix, Monsieur  Francisco Piniella, le Doyen de la Faculté de Philosophie et Lettres, Monsieur Jacinto Espinosa, et la Directrice du Département de Philologie française et anglaise, Madame Flavia Aragon, ont inauguré le Congrès. La presse et la télévision étaient présentes pour diffuser l’événement à travers média et réseaux sociaux.

De nombreux étudiants de licence, master et doctorat ont assisté au Congrès et reçu le diplôme de participation pour un total de 25 heures.

L’ensemble des conférences a fait l’objet d’un enregistrement filmé par les services techniques de la UCA.

Pendant le Congrès, a eu lieu le vernissage de l’exposition de l’artiste Eliane Chiron, professeure à l’Université de Paris 1-Panthéon Sorbonne, au Centre ECCO d’art contemporain de Cadix. Son exposition intitulée Conversations /Conversaciones s’est tenue du 17 octobre 2019 au 12 janvier 2020.

¤¤ Publication des actes du Congrès

Les actes du Congrès ont été disponibles, pour la majorité des participants, dès février 2020. Le PDF ainsi que la version papier du volume publié au CIPA ont été envoyés au premier semestre. Dès le second semestre 2020, un second volet des actes a été publié dans la revue Conversations. Le PDF de la revue a également été communiqué aux participants intéressés.

Ferrety, Victoria et Renouprez, Martine (éd.), Conversation et nouvelle brachylogie, Mons, Cipa, 2020.

Conversations, La revue des études brachylogiques, nº10.

 

 

3 – Brachylogia Côte d’Ivoire/Afrique Subsaharienne(Coord. Moussa Coulibaly) 

La Brachylogia Côte d’Ivoire/Afrique Subsaharienne est une section de la CIREB récente. Créée en 2017 après l’élection de son coordinateur régional au Conseil d’Administration de la CIREB à l’issue de son Assemblée Générale lors du deuxième Congrès Mondial à Hammamet, cette équipe a commencé timidement ses activités par des rencontres périodiques avant de se signaler au grand public par l’organisation d’un colloque international en 2018 sur le thème : Esthétique et éthique de la brièveté dans les créations contemporaines. Approches brachypoétiques. C’est à partir de cette date que l’on peut véritablement parler de l’existence d’une cellule de réflexion sur la Nouvelle Brachylogie en Côte d’Ivoire et partant en Afrique Subsaharienne. Ainsi, on peut parler d’activités et de perspectives de cette équipe.

1/ Activités

-L’équipe essaie toujours de maintenir les rencontres périodiques, cette fois-ci, par mail ou par téléphone quand c’est possible, vu le contexte de pandémie de la Covid-19 ; l’objectif visé étant de donner vie à la section Brachylogia Côte d’Ivoire / Afrique Subsaharienne.

-Il était question d’initier une réflexion en vue de la mise sur pied d’un Bureau de cette section de la CIREB en Afrique Subsaharienne en incluant les autres collègues membres des pays d’Afrique Subsaharienne.

-Depuis 2018 un séminaire est animé en Master sur le sujet : « Brachypoétique et création littéraire » par le coordinateur régional COULIBALY Moussa au Département de Lettres Modernes de l’Université Félix Houphouët-Boigny pour expliquer aux étudiants ce nouveau concept et les amener à s’y intéresser en espérant avoir les années à venir des thèses de Doctorat sur la question.

-Au nombre des activités, on pourrait ajouter la participation des membres actifs au troisième Congrès Mondial de la Brachylogie à Cadix et la participation, pour certains, à la rédaction du Dictionnaire de la Nouvelle Brachylogie avec une réflexion sur certaines entrées. D’autres ont même déjà envoyé leurs articles pour le colloque de l’UREB sur le sujet « La Brachylogie et la cité ».

-L’équipe de l’Afrique subsaharienne a en chantier une réflexion d’ensemble sur la question de la brachylogie dans le champ littéraire africain et qui fera l’objet d’une publication.

-L’activité majeure aujourd’hui reste la question des préparatifs du quatrième Congrès Mondial prévu pour octobre 2021 à Abidjan.

2/ Perspectives

A ce niveau, trois points sont inscrits à l’ordre du jour :

-Des rencontres d’explication et d’échange étaient prévues dans les autres institutions d’enseignement supérieur de Côte d’Ivoire mais freinées par la fermeture de celles-ci du fait de la pandémie.

-La même démarche de rencontre et d’explication était prévue pour certains pays d’Afrique subsaharienne : le Cameroun, la Gambie, le Mali et le Sénégal dont certaines Universités ont plus ou moins une idée de la Nouvelle Brachylogie grâce à l’initiative du collègue Baboucar DIOUF, membre de la Brachylogia Afrique Subsaharienne/ CIREB.  Par ses efforts remarquables, quelques Universités du Sénégal telles que les Université de Dakar, Gaston Berger de Saint Louis et celle de Ziguinchor où il exerce ont manifesté un réel intérêt pour le concept de Nouvelle Brachylogie. Ces institutions envisagent même une possibilité de visioconférence, si la pandémie persiste, pour donner la chance aux uns et aux autres de mieux saisir la Nouvelle Brachylogie à partir de questions à discuter afin d’appréhender l’intérêt social du concept.

-L’invitation lancée, depuis lors, à l’initiateur du concept de la Nouvelle Brachylogie Mansour M’HENNI et au coordinateur régional COULIBALY Moussa pour présenter le concept à Ziguinchor et qui n’a pu avoir lieu du fait de la Covid-19 reste toujours d’actualité et l’invitation sera relancée dès que possible.

-Au niveau du Cameroun, le collègue Eyenga Pierre Susane essaie de promouvoir le concept. Il était même prévu des rencontres avec des collègues dans des Universités autres que la sienne mais des difficultés ont rendu cela pour le moment impossible. Pour y remédier un tant soit peu il encadre une thèse de Doctorat qui utilise la démarche brachylogique. La thèse s’intitule : « Historicité et anthropo-logique du politique. Une brachypoétique des trilogies de Mongo Béti et Ngugi Wa Thiongo ». Ainsi, cette thèse va révéler à sa soutenance, la méthode brachylogique.

-Nous entrevoyons dans les perspectives, une possibilité de réaménagement du calendrier de déroulement du quatrième Congrès Mondial mais cela reste lié à l’évolution de la pandémie Covid-19. Le constat jusque-là c’est qu’il n’y a aucune réaction du point de vue de proposition de communication des membres de la CIREB, encore moins de ceux de l’équipe d’Afrique subsaharienne.

 

Partager sur les réseaux sociaux
Tags

Leave a comment