Cireb: Allocution d’ouverture de l’AG élective du 29 juin 2021. Hommage aux disparus!

Cireb: Allocution d’ouverture de l’AG élective du 29 juin 2021. Hommage aux disparus!

A l’ouverture de l’AG élective de la Cireb, le 29 juin 2021, à distance, le président sortant a prononcé une allocution en hommage à cinq disparus de la « famille de la Nouvelle Brachylogie ». En voici le texte intégral :

Allocution d’ouverture de l’AG (à distance) du 29 juin 2021

(Président du comité sortant : Pr. ém. Mansour M’HENNI)

 

Chères et chers collègues,

Depuis une année et demie, le monde passe par des épreuves difficiles et lutte à vue contre une pandémie qui, ayant beau s’inscrire dans la logique des épidémies historiques, n’en demeure pas moins surprenante à une époque où l’homme, fort du progrès scientifique et technologique, croit avoir grande prise sur des fléaux du genre. Dans La Peste d’Albert Camus, un personnage s’étonne : “C’est impossible, tout le monde sait qu’elle a disparu de l’Occident”. C’est devant le même étonnement et les mêmes obligations de résistance que nous sommes aujourd’hui. Il nous faire ce qu’il faut, pour continuer dans l’esprit de la pensée camusienne.

La pandémie finit par banaliser la mort, en apparence, car au fond du cœur la douleur persiste toujours quand on perd un être cher, de quelque manière que le décès survienne. Et nous, dans notre grande famille des études brachylogiques et de l’éthique de la Nouvelle Brachylogie, nous voudrions au début de notre assemblée générale rendre hommage à des collègues qui nous ont quittés après avoir travaillé avec nous, partis des différents maux qui les ont emportés, mais laissant en nous une sincère tristesse.

Paix à l’âme de « la valeureuse et très active brachylogiste de la Côte d’Ivoire, Fatoumata Touré Cisse qui nous a quitté vendredi 21décembre 2018 ».

Paix à l’âme de DIANDUE Bi Kacou Parfait, un des premiers brachylogues d’Afrique même si pour peu de temps seulement ! Il est décédé d’un arrêt cardiaque à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle, le 24 décembre 2019.

Paix à l’âme du Tunisien, Othman Ben Taleb dont la participation aux rencontres brachylogiques ne passait pas inaperçue. Il est décédé samedi 29 février 2020, après un long combat contre la maladie.

Paix à l’âme de Raymond Renard, le Professeur émérite qui a été l’initiateur de l’équipe belge et le stimulateur de l’équipe d’Espagne. Lors du 3° Congrès Mondial de Brachylogie à Cadiz, il donnait l’impression qu’on pouvait rester jeune même en étant centenaire. Il est parti un 19 mars 2020 à Mons, après y avoir aidé à la publication du premier volet des Actes dudit congrès.

Enfin, paix à l’âme de « l’un des membres les plus éminents de Brachy-Liban, la professeure Leila Osseiran, décédée le 4 juin 2021 ! Linguiste, elle était la première à se joindre à l’équipe, le lendemain du premier séminaire de brachylogie. Elle était un membre actif et une référence de base dans l’équipe ».

Chères et chers collègues,

Cet hommage rendu à nos chers disparus ne nous détournera pas de notre envie de vivre et d’œuvrer pour que la vie demeure porteuse d’espoir pour l’humanité, malgré les catastrophes et les calamités. « Fais énergiquement ta longue et lourde tâche », dit le loup d’Alfred de Vigny, au moment de sa mort. Nous le ferons, j’espère, dans le respect et la solidarité, dans « l’aimance » chère à notre Khatibi.

Nous avons essayé d’en donner une petite preuve dans tout ce qui a été entrepris pendant le mandat d’avril 2019 à juin 2021. Le dossier de l’AG essaie d’en rendre compte et attend vos enrichissements prospectifs pour améliorer notre rendement à tous dans le labeur qui nous réunit et dans la réflexion qui nous rassemble.

Merci à vous toutes et tous d’être toujours enthousiastes pour la conduite de cette pensée collective et cette recherche partagée. Puissions-nous réussir tous nos projets en cours et en initier plusieurs autres ! Travaillons, prenons de la tâche ! Certes l’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive, il coule et nous passons. Mais à la fin, notre travail restera.

Merci mes amis(ies).

 

Partager sur les réseaux sociaux
Tags

Leave a comment