A G de Brachylogia-Tunisie : Un nouveau bureau et de nouveaux projets

A G de Brachylogia-Tunisie : Un nouveau bureau et de nouveaux projets

L’association Brachylogia-Tunisie a tenu son assemblée générale élective le lundi 04 janvier 2019, à 15 heures 15, à Tunis. Le bureau de direction de l’assemblée a été constitué du président d’honneur et fondateur de Brachylogia, M. Mansour M’henni (président de l’AG) et M. Anis Mestiri, doctorant représentant les jeunes adhérents (rapporteur).

Après lecture, discussion et adoption des deux rapports moral et financier, un comité directeur a été élu. Il est ainsi constitué :

1 – Badreddine Henda: Président

2 – Zouhour Messili Ben Aziza: Vice-président, en charge du service d’archivage, de documentation, des publications et des relations avec la revue Conversations.

3 – Houcine Bouslahi : Secrétaire général

4 – Amel Jarrahi Boughdiri : Trésorier, en charge des activités et des manifestations.

5 – Mohamed Saad Borghol : Adjoint du président, chargé des relations extérieures.

6 – Rim Abidi : Secrétaire général adjoint, en charge de la communication.

7 – Dorra Barhoumi : Trésorier adjoint, en charge de la relation avec les groupes régionaux.

8 – Mongi Lassoued : Adjoint du président, en charge du volet arabophone des études brachylogiques.

9 – Yosra Tamraoui : Adjoint du président, en charge des jeunes chercheurs.

 

A la fin, l’Assemblée générale, conformément à ses statuts, a désigné les deux contrôleurs des dépenses de l’association au cours du mandat 2021-2023 : M. Mansour M’henni et M. Anis Mestiri.

La prochaine assemblée générale élective est. La séance de l’AG 2021 a été levée à 17 heures.

 

Ce qu’il importerait de souligner, c’est le programme prévisionnel de cette nouvelle équipe dont le mandat s’étendra sur les deux années 2021 et 2022, jusqu’à la prochaine assemblée générale élective prévue au début de l’année 2023. De ce programme prévisionnel, on retiendrait surtout :

+ La participation de l’association (par ses membres) aux activités internationales ayant trait à la brachylogie, surtout celles où la CIREB est impliquée d’une façon ou d’une autre. Celles déjà fixées sont : la finalisation du colloque Ureb-Brachylogia « La Brachylogie et la Cité » ; le colloque de la Cireb à Paris, parrainé par La Renaissance Française (mai 2021) autour de « Questions de la Nouvelle Brachylogie à la Renaissance Française » ; le 4° Congrès Mondial de Brachylogie en Côte d’Ivoire (octobre 2021) ; Les Etats généraux de la Nouvelle Brachylogie (pour le 10° anniversaire de l’initiation du concept), à Tunis en octobre 2022. L’Assemblée générale de la CIREB se tiendra à Tunis (au lieu de Paris, après le report du colloque de Paris), en mars 2021, à l’invitation de l’Ureb et de Brachylogia, sans doute à distance pour les adhérents non tunisiens.

+ Certaines actions sont sugérées à l’équipe, comme : Une journée d’étude à Tunis autour de la revue Conversations ; une activité au centre du pays sur la brachylogie arabe (journée d’étude ou mini-colloque avec l’arabe comme première langue et un axe consacré au comparatisme) ; entamer la préparation d’un colloque ou d’une journée d’étude pour 2021 visant une bonne ouverture sur la brachylogie des sciences et les arts.

+ Une bonne implication, scientifique et éditoriale, dans le projet du « Dictionnaire de la Nouvelle Brachylogie » chapeauté par la CIREB, en partenariat avec l’UREB et Brachylogia.

+ La publication, en plus de la revue Conversations, des Actes du 2° Congrès Mondial de Brachylogie (2017 à Hammamet) et les Mélanges offerts à Mansour M’henni.

+ La participation active à la concrétisation du projet du collectif CURA (Culture-Université-Recherche-Associations) dont le noyau constitutif, en Tunisie (avec une ouverture possible sur l’international déjà concrétisée par l’association de la Cireb au projet), comprend déjà : l’Ureb, Brachylogia-Tunisie, l’association « Questions et Concepts d’Avenir » (QCA), l’Association pour la Culture et les Arts Méditerranéens (ACAM) et l’Association d’Action Culturelle de l’Institut Supérieur des Langues Appliquées à Moknine (ISLA-Moknine).

+ La réactivation des Rencontres pour l’Esprit Conversationnel (décidées lors de l’AG de 2017) en veillant à les déplacer aussi largement que possible en variant les sujets et les spécialités, dans l’esprit pluridisciplinaire de la Nouvelle Brachylogie. Le partenariat CURA rendrait la tâche plus facile et plus productive.

+ La recommandation de maintenir la revue CONVERSATIONS dans sa meilleure qualité, en l’améliorant toujours et en l’enrichissant, et de veiller à maintenir sa régularité des 2 numéros par un, respectée jusqu’à présent. Un numéro spécial en 2022 pour le dixième anniversaire du concept et les Etats généraux de la Nouvelle Brachylogie serait sans doute une proposition à appuyer.

+ L’idée de relancer les bureaux régionaux a été approuvée pour une première démarche informelle de constitution de groupes s’étant manifesté dans certaines universités. Ils seront coordonnés par un membre du bureau directeur et un noyau constitué de trois membres au moins. Il s’agit du Groupe du Sahel (à Moknine), le Groupe du Centre (à Kairouan), le Groupe du Sud (à Gabès) et le Groupe du Nord (à Jendouba), le Grand-Tunis et le Cap-Bon étant directement gérés par le bureau directeur de Brachylogia. Les membres du bureau directeur proposés respectivement pour la coordination de ces groupes régionaux sont : Mohamed Saad Borghol (Moknine), Houcine Bouslahi (Kairouan), Rim Abidi (Gabès) et Badreddine Henda (Jendouba).

 

Bon courage et bonne chance !

 

Partager sur les réseaux sociaux
Tags

Leave a comment