Brachylogia-Tunisie & UREB : Journée d’étude sur la minorité (19 juin 2021), à distance

Brachylogia-Tunisie & UREB : Journée d’étude sur la minorité (19 juin 2021), à distance

L’association Brachylogia-Tunisie et l’Unité de Recherche en Études Brachylogiques (UREB) informent que la Journée d’étude « Penser la minorité » sera organisée, à distance, à la date fixée, en l’occurrence le samedi 19 juin 2021.

La décision est confirmée au terme d’une réunion tenue à l’ISSHTunis (Université Tunis El Manar), le 9 juin 2021 de 14h30 à 16h30. Y ont assisté les représentants des deux structures organisatrices et leurs partenaires du collectif civil CURA (Culture-Université-Recherche-Associations).

La réunion a examiné également la participation de l’ensemble à l’AG de la Cireb, le 29 juin 2021, à travers leur représentant officiel, Brachylogia-Tunisie.

Université Tunis El Manar (Tunisie)

Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis (ISSHT)

UREB & Brachylogia-Tn & Collectif civil CURA

 

 

 

PROGRAMME DE LA JOURNEE D’ETUDES

« PENSER LA MINORITE »

(19 juin 2021, à distance)

 

 

9h : ouverture officielle

¤ Allocution du Directeur de l’ISSHTunis

¤ Allocution du comité d’organisation (Mme Zouhour Ben Aziza, directrice de l’UREB)

 

9h30 : Première séance. Modérée par Mansour M’henni  (Pr. Em. Tunis El Manar, président de la Cireb-Paris)

¤ BEN HENDA Badreddine (Université Tunis El Manar – ISSHT) : Minorité et majorité dans l’enseignement

¤ CAZAUX Marion (Université de Pau et des pays de l’Adour) & Petit Dit Duhal Quentin (Université Paris-Nanterre) : Présentation de l’ARQ, collectif pour une histoire des arts féministe et queer

¤ DOUH Leila (Doctorante en langue et littératures françaises / Enseignante vacataire à la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba) : Le « frérisme » : une nouvelle dénomination d’une minorité marginale en Tunisie

 

 

11h : Deuxième séance Modérée par Pr. Mme Safa Chébil (Directrice du Département de français de l’ISSHT – UTM)

¤ SFAXI Hafedh (Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis) : Minorité comme articulation entre genre (les sexes) et les exualités (hétéro, homo, bi et trans).

¤ TERKI Nassima (University of M’hamed Bougara, Boumerdes, Algérie) : Rethinking the minority and Recognition through Poetry: LounesMatoub voicing Kabylia. Fromvictims to victorious (Repenser la minorité et la reconnaissance par la poésie : Lounes Matoub aux oreilles de la Kabylie. De victimes à vainqueurs)

¤ RHIMI Mohamed Lamine (Laboratoire Intersignes, Faculté des Sciences Humaines et sociales, Université de Tunis / Rattaché à la Faculté des Langues et de Traduction, Université Islamique Al-Imam Muhammad Ibn Saoud, Royaume d’Arabie Saoudite) : La pensée de la trace et la poétique de la mondialité d’Édouard Glissant : subsumer les langues minorées et les communautés dominées sous un équinoxe géoculturel

 

12h30 : Troisième séance Modérée par M. Mohamed Chagraoui (ISSHT – UTM)

¤ LAKHDAR Mohammed (Faculté Polydisciplinaire à Larache, Université Abdelmalek Essaâdi, Maroc) : Edmond Amran El Maleh : un écrivain à la croisée de deux littératures

¤ BARHOUMI Dorra (Université de Kairouan – Faculté des Lettres et Sciences Humaines) : Les prostituées chez Zola et Maupassant : une affaire sociale ou un état d’âme ?

¤ JARRAHI Amal (Docteur. Brachylogia & Cireb & QCA) : La perfidie des mots dans Les Impatientes de  Djaïli Amadou Amal

¤ ERRICO Fabiana (Université de Naples Partyhenope – Italie) : La représentation du handicap dans l’écriture dramatique belge

 

14h : clôture (15 mn) : Le comité d’organisation

14h15 – Fin de la JEM

 

 

Partager sur les réseaux sociaux
Tags

Leave a comment