Brachylogia-Tunisie, première assise associative du concept

Brachylogia-Tunisie, première assise associative du concept

Cependant, avant la CIREB, il y avait la naissance du « Projet des Etudes Brachylogiques » et l’association tunisienne Brachylogia, autour du concept de « Nouvelle Brachylogie » initié par le Professeur (émérite) Mansour M’HENNI de l’Université Tunis El Manar (Tunisie). Une date symbolique est retenue pour l’histoire de cette initiative, le 17 octobre 2012, quand un groupe d’universitaires tunisiens s’est réuni à l’Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis (Université Tunis El Manar), en assemblée générale constituante de la première association en matière d’études brachylogiques, Brachylogia – Tunisie, officialisée le 11 décembre 2012 par l’annonce de cette création au JORT (Journal Officiel de la République Tunisienne).

Badreddine Ben Henda (président de la Cireb à partir du 04/01/2021)

Aussitôt constituée, Brachylogia-Tunisie a enchaîné les séminaires d’études brachylogiques : le premier, en avril 2013 à Moknine (Institut Supérieur des Langues Appliquées – Université de Monastir) et le second en novembre 2013 à Tunis (Institut Supérieur des Sciences Humaines – Université Tunis El Manar), dans le cadre du Premier Congrès Mondial du Département de français de cet établissement. Et c’est à cette occasion qu’une assemblée générale constituante de la CIREB s’est tenue à l’initiative du président de l’association tunisienne et en accord avec les partenaires d’autres pays où le concept avait pris pied. A la date de clôture de ce prospectus (octobre 2019), Brachylogia-Tunisie a organisé sept séminaires d’études brachylogiques, entre Moknine, Tunis, Sfax et Gabès et cinq sessions de « Journées d’études » à Mahdia et à Tunis. Elle a piloté également la construction celle du site de la cireb (qui a remplacé son propre site) : www.cireb-brachylogie.org . Elle a publié, en partenariat avec l’ISSHTunis et l’Université Tunis El Manar, le livre de base du concept de Nouvelle Brachylogie, en l’occurrence Le Retour de Socrate. Introduction à la Nouvelle Brachylogie (Tunis, 2015, réédité à Paris par L’Harmattan en 2017). Elle a engagé la publication d’une revue semestrielle Conversations « Revue des études brachylogiques » (les huit numéros de 2016 à 2019 sont déjà publiés). Elle a publié également, en partenariat avec l’ISSHTunis, une sélection des Actes de ses trois premiers séminaires sous le titre Repenser la brachylogie pour une Nouvelle brachylogie.

La Tunisie s’est distinguée également par la création, en 2016, de la première structure de recherche en études brachylogiques, l’Ureb (Unité de recherche en études brachylogiques), à l’Université Tunis El Manar. Celle-ci a conduit à soutenance (en décembre 2016) le premier mémoire de master en études brachylogiques, celui de Cyrine Bouahez intitulé “Brachylogie et anthologie : le cas de Versiculets et texticules, épigrammes, madrigaux… cinq siècles de poésies fugitives de Claude Gagnières, encadré par Pr. Mansour M’henni et soutenu le 28/11/2016.

Mansour M’henni (Président fondateur et président d’honneur de Brachylogia-Tn)

Partager sur les réseaux sociaux

Leave a comment