Brachylogia-Belgique: peu(t) et bien

Brachylogia-Belgique: peu(t) et bien

Catherine Gravet (Coordonnatrice de Brachylogia-Belgique)

Ici, tout a commencé à l’occasion d’une rencontre du Professeur Raymond Renard avec l’initiateur du projet des études brachylogiques, avec lequel il avait déjà collaboré dans son projet de « méditerranéité » et grâce surtout à un ami commun, M. Nizar Ben Saad. R. Renard s’est immédiatement intéressé au projet et a été de l’équipe fondatrice de la CIREB ; il a d’abord sensibilisé et aidé à la constitution d’une équipe dynamique à Mons (Belgique), autour de Catherine Gravet, épaulée pour un temps par son collègue Vincent Trovato, obligé lui de modérer son engagement du fait d’une nouvelle charge pédagogique très prenante. C. Gravet se déploie pour le projet avec un grand sens de l’organisation tel que cela s’est vérifié lors de l’excellent colloque des 28 et 29 avril 2016, un colloque ouvrant largement l’exploration du champ de la brachylogie générale et pratiquement inaugural en la matière. La publication des actes de ce colloque n’a pas tardé à surprendre agréablement les intéressés en paraissant un semestre seulement après la fin du colloque.

L’équipe de Belgique se préparait à une nouvelle manifestation à la fin de 2020 ou au début de 2021. Attendons-voir l’issue de la covid !

Feu Raymond Renard (Père spirituel et précieux soutien de Brachylogia-Belgique)

Partager sur les réseaux sociaux
Tags

Leave a comment