Brachylogia-Algérie: la relance

Brachylogia-Algérie: la relance

  Noureddine Bahloul (coordinateur de Brachylogia-Algérie)

C’est Mme Khadija Belfarhi de l’Université d’Annaba qui a mis en place le premier noyau des études brachylogiques en Algérie, suite à sa participation au Premier Séminaire des études brachylogiques (SEB1) à Moknine (Tunisie), en avril 2013. Malheureusement ce premier élan n’a pas beaucoup duré et à présent, il y a plutôt des collègues d’Annaba individuellement impliqués.

Le second noyau est né à Guelma, à la faveur d’un projet intermaghrébin (Université Tunis El Manar, en tant que pilote, Université de Monastir, Université de Guelma et Université de Kénitra) en partenariat avec l’AUF-Maghreb. Le projet est centré sur les études brachylogiques et, au terme de ce projet de coopération (dans lequel Mme Amel Mafaa représentait l’Université de Guelma), c’est M. Noureddine Bahloul qui a pris la tête de Brachylogia-Algérie avec un engagement assidu et un labeur conséquent en matière de mobilisation de collègues d’autres universités algériennes. Des séminaires de brachylogie, à caractère pédagogique, ont été organisés, en rapport à l’introduction progressive de l’enseignement de la matière au niveau du master. Par ailleurs, l’équipe a prévu l’organisation d’un colloque international au cours du deuxième trimestre de 2020, mais la covid 19 l’a empêchée. En plus de ses activités internes de recherche et d’enseignement en la matière, l’équipe est à présent mobilisée sur sa participation au Dictionnaire de La Nouvelle Brachylogie (comme les autres équipes) et à la préparation du 5° Congrès mondial de brachylogie en 2023.

Deuxième Journée d’Etudes Pédagogiques (JEP):

          La Brachylogie à la croisée des sciences de l’éducation: des pratiques conversationnelles à « la pédagogie de la brièveté », quelle (s) entrée (s)    didactique (s)? (Le Mercredi 14 Mars 2018)

 

Partager sur les réseaux sociaux

Leave a comment